Qui sommes-nous ?

L’aventure a démarrée au milieu des années 80. A l’époque responsable des relations publiques du mensuel Paroles et musique né en 1980, j’étais amené à participer à des rencontres autour de la chanson. Les animateurs déploraient qu’il n’existe pas de support pour illustrer ces rencontres. C’est là que m’est venue l’idée de créer une exposition sur l’histoire de la chanson.

Chantal Grimm (chanteuse mais aussi historienne de la chanson) que je rencontrais régulièrement dans mes déplacements me confia un jour avoir un projet d’exposition mais ne savait pas trop comment la réaliser. De cette rencontre naquit « La chanson française par ses racines » qui rencontra assez rapidement un vrai succès. A tel point que le ministère des affaires étrangères m’en commanda une dizaine d’exemplaires pour diffusion auprès des postes diplomatiques à l’étranger.

Devant l’accueil très favorable réservé à cette exposition par ses correspondants, le ministère me commanda une exposition sur le même principe mais sur le jazz français. Ainsi naquit « Jazz en France » en 1988, réalisée par Jean Dominique Brierre, première exposition tirée sous forme d’affiches et plastifiée à la demande.

Un partenariat avec la revue Jazz-hot permit à cette exposition de bénéficier d’une promotion sans précédent pour ce genre d’ouvrage. Un hors série du journal au format A3 fut mis en kiosque et se vendit à 15000 exemplaires. L’exposition tourna partout en France jusqu’au milieu des années 90.

En 1990 je fis la connaissance de Vicente Pradal (guitariste de Flamenco) qui me proposa un projet d’exposition sur le Flamenco ; « Flamenco, le cri et le geste » qui sorti en 1992.

En 1993 Noël Balen, rencontré à Jazz-Hot, me proposa un projet fou autour du jazz une nouvelle fois. Sortir en même temps : un livre, une exposition, et un coffret de CD de jazz ! Ce fut « l’odyssée du jazz ». Liana Levi, déjà éditeur de Noël Balen, accepta de nous suivre dans cette folle entreprise. Bien lui en pris car ce livre en est, à ce jour, à sa 7e édition. L’exposition tourna dans les FNAC et partout en France. Epuisée depuis l’an 2000, elle a été remise à jour et rééditée en 2009.

L’aventure suivante s’appela : « Il était une fois la littérature française », Sur une idée de Nicole Priollaud (rencontrée chez Liana Levi) sa conception pris une bonne année. Cette exposition bénéficia du soutien du ministère de la coopération et du réseau des alliances françaises. Un partenariat avec le magazine Lire fut également conclu. Un joli succès notamment à l’étranger et dans l’éducation nationale, mais un gouffre financier du à des frais techniques mal maîtrisés. Sortie en octobre 1995 son lancement fut plombé par les grèves de décembre 1995.

En 1998 Marc Robine (chanteur, journaliste, auteur de livre, décédé en 2003), me propose un nouveau projet chanson. « La chanson française par ses racines » qui a maintenant 12 ans est obsolète, tant sur la forme que sur le fond. A partir du livre « Anthologie de la chanson française » sorti en 1994 chez Albin Michel nous sortons : « Il était une fois la chanson française ». 25 panneaux en couleur, tirage sérigraphie. Tirée à 100 exemplaires, cette exposition est aujourd’hui quasiment épuisée.

Jusqu’en 2009 Dazibao tournera au ralenti ne faisant que répondre aux demandes. Ce n’est qu’en 2009 à l’occasion de l’année de la Russie en France que revint l’envie de nouvelles créations. « Il était une fois la littérature russe » est sortie en décembre 2009. L’évolution des techniques de reproduction permet aujourd’hui de réaliser des expositions dans des délais beaucoup plus courts et avec beaucoup moins de contraintes techniques. Cela nous permettra à l’avenir de proposer 1 nouveautés par an. Notre seule limite est celle de notre imagination.